Top

Un auteur : Jean-Pierre Andrevon

L'AUTEUR

 

Jean-Pierre Andrevon est un auteur français né le 19 septembre 1937 à Jallieu, dans l’Isère.

 

Né et élevé à la campagne pendant la Guerre et l’occupation, Jean-Pierre ANDREVON commence a travailler très jeune, en particulier aux Ponts et Chaussées.

Amateur de Science-Fiction (SF), il a aimé « La Guerre des Mondes » de H.G. WELLS et dévore les volumes de la collection Anticipation du Fleuve Noir et du Rayon Fantastique. Il se met à écrire lui-même ses premières nouvelles.

 

Attiré par le dessin, il entre aux Arts déco de Grenoble en 1957, et devient prof. de dessin. En parallèle il développe de nombreuses autres activités artistiques : critique de cinéma pour un journal local, auteur-compositeur et interprète (dans un genre à situer entre BRASSENS et GOLDMAN), peintre, et plus tard réalisateur de courts-métrage...

 

Mais le « métier » dans lequel il rencontre le plus grand succès est rapidement celui d’écrivain : en 1969, l’Education nationale ayant resserré ses budgets, ANDREVON doit se lancer dans l’écriture en espérant pouvoir en vivre.

En mai 68 [ça ne s’invente pas !], il vend sa première nouvelle de « pro » dans le très engagé « Fiction ». L’année suivante paraît son premier roman, « Les Hommes-Machines contre Gandahar » chez Présence du Futur / Denoël.

 

Le succès est immédiat, et Jean-Pierre ANDREVON ne lâche plus sa machine à écrire : il pond trois à quatre ouvrages par an, romans et recueils de nouvelles (son format de prédilection) aussi bien en SF qu’en fantastique, en horreur ou, plus tard dans le livre de jeunesse et le polar.

Sous le pseudo d’Alphonse BRUTSCHE, il publie de nombreux romans au Fleuve.

 

Tout en s’installant comme un auteur reconnu, J.P. ANDREVON poursuit ses collaborations journalistiques, articles et dessins dans Charlie Hebdo, Circus, A Suivre, l’Ecran fantastique. Pilier de la revue Fiction jusqu’à la disparition du titre en 1989, il déclenche les polémiques avec ses textes engagés, résolument gauchistes et écolos.

Ses nouvelles sont sans doute parmi les plus réussies du genre.

 

Jean-Pierre ANDREVON publie moins souvent, et s’est éloigné de la SF au profit du thriller et des éditeurs spécialisés jeunesse. Il poursuit ses activités dans la peinture et le dessin. Il a également écrit un autobiographie en 93 sous le titre « Je me souviens de Grenoble ».

 

Voici sa bibliographie : https://jp.andrevon.com/biblio.htm

A LIRE DE JEAN PIERRE ANDREVON

Gandahar
ou Les Hommes-Machines contre Gandahar
[1969 - Denoël / Présence du Futur 118]

Dans le paradis de Gandahar, les hommes ont mis de côté la technique et vivent pour l'art et les loisirs. Quand les Hommes-Machines robotiques les attaquent, le conflit devient un affrontement entre le fer et la plume, la technique et l'esprit.

Adapté au cinéma sous la forme d'un film d'animation par René LALOUX en 1988, sur des dessins de CAZA. Une première suite a été publiée en 1997, « Gandahar et l’oiseau-monde ». Puis deux autres en 99, « Les Portes de Gandahar » et « Cap sur Gandahar » [dans une collection pour la jeunesse].

Le travail du furet à l’intérieur du poulailler
[J'ai lu, collection Science Fiction]

Le XXIème siècle est vraiment une époque facile à vivre : les grands problèmes de société ont tous été réglé, tout le monde est bien portant, l'ensemble des statistiques est au beau fixe. Seule contrainte : chaque année, le Grand Ordi décide du nom des 400 000 Français qui devront être éliminée pour conserver l'équilibre social atteint.

Ce sont les Furets qui se chargeront de la besogne. Jusqu'à ce que l'un d'entre eux finissent par se rebeller...

Un polar du futur d'une grande inventivité dans l'intrigue et dans le vocabulaire forgé de toutes pièces. Le Furet est réputé être le meilleur roman de SF de l’auteur.
Adapté pour la télévision en
1994.

Sûkran
[1990 - Denoël / Présence du Futur 493]

Roland Cacciari est un démo, un démobilisé de la Croisade Anti-islamique européenne qui s'est ensablée un an plus tôt en Libye.
Pour survivre il essaie de gagner quelques pétros à la terrasse des rapid-food de Marseille, une Marseille à moitié engloutie par la montée du niveau des mers et où ils va découvrir un ignoble trafic sur fond de revanche d'extrême-droite.

Grand Prix de la Science-Fiction française en 1990.

 

Steampunk Fantasie est une boutique en ligne d'articles issus de l'univers Steampunk. Vous pouvez retrouver nos produits en cliquant sur ce lien. Merci pour votre attention.

Articles Récents

Steampunk | La vapeur vous va si bien !

Salutations à vous, vaporistes de tous horizons ! Descendez de vos aéronefs et interrompez vos séances de mécanique pour lire ce qui suit ! Notre mouvement a besoin de votre présence pour...

En savoir plus

Steampunk et jeux vidéos

  Si tout le monde ne connaît pas encore le steampunk, de nombreux joueurs de jeux vidéo sont des steamers qui s'ignorent, tant les concepteurs reprennent les thèmes chers à...

En savoir plus

Laissez un commentaire

Ce blog est modéré