Un week-end thématique spécial steamers

  

Dans notre série "Les voyages forment les steamers", partons pour la Belgique. Au programme :  une escale dans LE bar incontournable de la capitale et un petit détour au retour pour profiter d'une balade à bord d'un véritable train à vapeur.

La biennale Pinksteren Steampunk de Bruxelles

Le programme de la biennale Pinksteren Steampunk - qui se déroulera les 9, 10 et 11 juin 2019 - n'est pas encore tout à fait défini, et pour cause, on vous attend pour le créer ! Après Lumbres dans le Pas de Calais en 2018, c'est le Musée d'Art Fantastique de Bruxelles - situé dans les anciennes glacières, juste en-dessous du centre de la ville - qui prend le relais. La particularité de l'événement est que chacun peut y participer à sa manière.

Le musée lance un appel à projet à tous les artistes, infographistes, dessinateurs de mouvance steampunk qui voudraient participer à la création d'un visuel pour mettre le festival en valeur. Le mot d'ordre : un esprit de vaporistes allumés, de machines infernales et dans une esthétique julesvernienne. On ne saurait être plus explicite.

A vos crayons et à vos souris si vous voulez que votre projet se retrouve sur une bâche géante pour être inclus dans le labyrinthe fantastique de Jules Vernes qui sera présent pendant le festival. L'organisation prend en charge les coûts de fabrication et imprimera même des cartes postales pour immortaliser votre œuvre.

Faites vite, vous avez jusqu'à décembre pour envoyer vos projets. Et si vous ne vous sentez pas l'âme d'un artiste, réservez tout de même votre week-end de juin pour aller admirer les œuvres des autres, vous promener au milieu des expositions et participer aux diverses attractions qui sont en train d'être concoctées.

Escale de remise en forme

Pour vous préparer au festival - et puis après aussi pour vous remettre de vos émotions - l'escale immanquable se situe dans le quartier central de Saint Géry.  C'est LE bar steampunk de la capitale. Les Belges ont cette folie qui nous fait parfois défaut et on peut dire qu'ils se sont lâchés sur le décor !

Rien n'est laissé au hasard. Du sol au plafond, tout évoque l'époque victorienne, même les photos encadrées au mur sont d'époque. Les fauteuils font rêver et tout steamer y trouvera de quoi contenter sa soif d'engrenages et de machines psychédéliques. Le bar ne s'appelle pas la Machine pour rien !

Accueil exceptionnel dans leur vestiaire dingue et, même si vous ne fumez pas, vous devez absolument faire le détour par leur fumoir unique en son genre !

Le quartier est populaire et très animé et la foule rapplique à la Machine pour assister aux nombreux concerts rock, jazz ou soul dans ce décor de rêve.

Pour la carte, accrochez-vous, on est au pays de la bière, il y en a 59 au menu ! Et si vous n'aimez pas ça, il y a encore plus de cocktails et d'alcools proposés.

Embarquez dans un véritable train à vapeur

Sur la route du retour, on vous conseille de faire un crochet par Arques, dans la vallée de l'Aa dans le nord de la France. Rendez-vous à la gare pour un voyage entre Arques et Lumbres – et retour – à bord d'un train unique qui plaira à tous les steamers. Il ne date pas de la reine Victoria mais c'est tout de même une véritable locomotive à vapeur allemande qui a été entièrement restaurée par des bénévoles passionnés.

Pour ceux que la technique intéresse, c'est une 150 : 1 essieu porté à l’avant, 5 essieux moteurs, 0 essieu à l’arrière. Le tender suit docilement sa loco pour assurer l'approvisionnement en combustible et vous allez vraiment comprendre à quoi correspond la prime charbon !

Si vous demandez gentiment, vous pourrez grimper dans la loco et admirer la machinerie infernale.

 

Voilà un week-end qui promet d'être une drôle d'aventure  steampunkienne !

 


Laissez un commentaire

Ce blog est modéré