Sea, Sex and Steampunk

   

Le steampunk est-il sexy ? Est-ce que l'eau mouille ? A votre avis…

Quand Joe Benitez crée en 2010 Lady Mechanika, il s'inspire du look de Kato - Kate Lambert - la galloise super hot émigrée aux Etats Unis où elle fait rayonner la culture steampunk. Ça change des super héros classiques genre Superman et son slip sur ses collants ou Hulk, dont on comprend bien que les créateurs n'ont pas tout misé sur le côté sexy !

Betty Boop fut probablement un symbole précurseur du mouvement steampunk.

Elle est sexy en diable et sa jarretière a souvent tendance à glisser le long de sa cuisse, qu'elle a galbée et appétissante. Son fidèle compagnon, le chien Bimbo (!), suit de près la démarche chaloupée de sa maîtresse.

Il faut se souvenir que les tenues provoquantes de Betty Boop lui ont valu les foudres de la censure dès 1930 et qu'elle n'a pu revenir sur les écrans qu'après que ses créateurs ont rallongé sa robe. C'est elle la créatrice de "poo-poo-pe-doo !" que Marilyn Monroe – qui a quatre ans à cette époque – reprendra plus tard.

Betty Boop fut la première héroïne de dessins animés à miser sur son physique et ses tenues aguichantes et elle en mourra prématurément, assassinée par le sénateur Hays et son code de censure, qui lui rallonge encore la robe ainsi que les manches, lui coupe quelques bouclettes et la fait devenir femme au foyer, séparée de Bimbo dont la relation avec sa maîtresse était désormais associée à de la bestialité.

Nul doute que si le mouvement steampunk avait existé à son époque, il l'aurait adoptée immédiatement et lui aurait permis de garder son déhanché et ses clins d'œil.

Lady Mechanika, comme Kato, sont plus proches de Betty Boop que de Miss Marple, c'est une évidence.

Les héroïnes steampunk ont cet avantage d'avoir à la fois la tête et les jambes !

Si elles ont oublié d'être idiotes, elles n'oublient jamais de s'habiller de la façon la plus séduisante qui soit. La mode steampunk a la particularité de mettre en valeur les corps mais sans jamais tomber dans la vulgarité. Bon, il y a bien quelques tenues que l'on vous déconseille de porter au bureau mais à y regarder de plus près, c'est pour ce qu'elles suggèrent et non ce qu'elles montrent.

Et puis le côté cuir et lacets si populaire chez les steamers excite les esprits.

On pourrait soupçonner un petit côté sado-maso (mais toujours soft) qui présagerait des nuits très chaudes. Mais ce ne sont que supputations…

Les standards masculins steampunk sont plus habillés mais pas moins séduisants.

Souvent cintrés (les habits, pas les hommes), les vêtements masculins sont toujours d'une classe suprême et comportent souvent plusieurs couches que l'on se prend à rêver de déboutonner les unes après les autres.

Et le chapeau !

Le chapeau mesdames, quelle classe ! Pourquoi les chapeaux sont-ils tombés en désuétude, c'est incompréhensible ! Ne me dites pas que l'on manque de chauves, on voit que ça. Pourquoi ne pensent-ils pas à habiller leur crâne ? Heureusement que les steamers sont là pour redonner à l'élégance ses lettres de noblesse. Ajoutez à cela quelques accessoires comme une montre gousset et une paire de googles et vous obtenez un steamer à point pour faire se pâmer ces dames.

Définitivement, les steameuses et les steamers sèment dans leurs traces un parfum sexy à nul autre pareil.

Il est des plaisirs des yeux que l'on conseille de consommer sans modération !


Laissez un commentaire

Ce blog est modéré